Paying thanks to John Dalton....

Jul 27 2011 Published by under Lab, Uncategorized

who passed away on this day way way back in 1844, you know before we had iPhones or debt ceiling squabbles.

Any of us that do protein know what a Dalton is and today is the day for us and anyone else who uses atomic mass to pay homage to the deceased English chemist and physicist.  Dalton was also an accomplished meteorologist and even did a little work on colour blindness.  But a big knock on the Brit was that he was not such so meticulous at measurements and played a little fast and loose, but otherwise he was a decent bloke.

Thanks J-Dog!  I'm going to pour out some marker ladder for my homie and celebrate with a little Zeppelin..

You gotta love the old Gospel song that was popularized by Blind Willie Johnson and masterfully played by Zep. Page playing in the open A-chord slide guitar, JPJ rocking a fretless base, and John Bonham's rapid machine gun firing of the drums, and plant ain't so bad either.

 

 

One response so far

  • Musical ladders says:

    And you gotta love this ballade for all girls and women,

    http://youtu.be/YeqC7HWi0Gw

    Peut-être ce qui m'attire en toi, ...tire en toi
    N'est rien que l'autre versant de moi, ...sang de moi
    Où m'attendait la jouvencelle
    Cachée derrière les portes, les portes du ciel.

    Rien de tout ce qui m'inspire en toi, ... pire en toi
    N'est plus doux que le grain de ta peau, de ta voix
    Dont la magie providentielle
    M'ensorcelle et m'escorte jusqu'aux portes du ciel.

    D'où, d'où, d'où viens-tu,
    O ma tendre merveille,
    Mon amour absolu ?
    Bercée par le flot des sortilèges
    Et des rêves étoilés
    Sous le grand manège enchanté.

    Peut-être ce qui me relie à toi, ... lie à toi
    N'est autre que ce cordon de soie, ...don de soi
    Que tu m'enroules autour du coeur
    Pour l'empêcher de courir se faire prendre ailleurs...

    Et si tout ce que j'adore en toi, ...dort en moi
    Je veux que tu le réveilles en moi, ...veille en toi...
    Pour que de la terre au soleil
    Des pluies de nos caresses
    Naisse un bel arc-en-ciel.

    D'où, d'où, d'où viens-tu,
    O ma tendre merveille,
    Mon amour absolu ?
    Bercée par les sortilèges
    Et les rêves étoilés
    Sous le grand manège enchanté.

    Peut-être ce qui m'attire en toi, ...tire en toi
    N'est autre que le sourire en moi, ...rire en toi
    Du petit esprit malicieux
    Qui lance des étincelles
    Dans le ciel de tes yeux.

Leave a Reply